Il existe plusieurs critères de choix spécifiques à prendre en compte pour bien choisir votre tapis de course :

  • Vos objectifs
  • La surface de course
  • La puissance du moteur
  • L’inclinaison
  • Le système d’amorti
  • La structure
  • La console
  • Les programmes
  • Les fonctions supplémentaires

Vos objectifs

Le premier critère à prendre en compte pour choisir le tapis de course idéal concerne vos objectifs et votre niveau. En effet, un tapis de course peut servir à différents usages, allant de la marche occasionnelle pour garder la forme, à une pratique plus régulière pour améliorer le système cardio-vasculaire, sans oublier les entraînements intensifs pour préparer une compétition.

Suivant vos objectifs, il faudra prêter attention à la puissance du moteur, aux programmes d’entraînement proposés et à la structure du tapis.

La surface de course

Élément déterminant du confort d’utilisation, mais aussi de vos performances, la surface de la bande de roulement est un critère très important. En effet, la longueur de votre foulée dépend de votre taille, mais aussi de votre allure. De ce fait, plus vous courez vite, plus la foulée est grande, d’où la nécessité de choisir un tapis avec une surface de course suffisamment grande, ce qui permet de courir sans risquer de sortir du cadre.

Généralement, les tailles de tapis de course varient de 30 à 56 cm en largeur et de 100 à 160 cm en longueur. Sachez que le choix de la bonne longueur dépend de votre taille mais aussi de la vitesse de course maximale, car elle doit au moins dépasser votre longueur de foulée d’où l’intérêt de mesurer celle-ci dans des conditions réelles avant de faire votre choix.

La puissance du moteur

Selon l’usage que vous prévoyez faire, il faudra choisir un tapis de course doté d’une puissance adaptée. Elle conditionne fortement les performances du tapis et sa longévité. En effet, la puissance du tapis de course permet de contrer la résistance du coureur, notamment si le tapis est incliné ou si la vitesse de course est élevée. De même, les moteurs peu puissants risquent plus de chauffer et tomber en panne.

À ce niveau, il y a 2 types de puissances à vérifier : la puissance en continu qui renvoie à la puissance que le moteur peut délivrer constamment durant tout le temps de l’entraînement, et la puissance en pic qui correspond à la puissance maximale ponctuelle que peut fournir le tapis. Plus elle est élevée, plus vous pourrez faire des accélérations.

À titre indicatif, une puissance de 1,5 CV peut suffire pour une utilisation occasionnelle et des exercices lents comme la marche, tandis qu’une puissance de 2 à 2,5 CV serait parfaite pour pratiquer du footing lent à rapide de façon régulière. Pour des courses intensives régulières par contre, un moteur de 2,5 CV et plus est nécessaire.

L’inclinaison

Généralement, les tapis de course peuvent être inclinés pour simuler des parcours en côtes et ainsi rendre l’entraînement plus proche d’une séance en pleine nature. La possibilité d’utiliser le tapis en position inclinée est intéressante dans le sens où ça permet un travail musculaire plus important (cuisses, mollets, fessiers), mais aussi une augmentation du nombre de calories dépensées, grâce à l’intensification de la difficulté de la course.

Pour les modèles les plus répandus, l’inclinaison peut varier de 0 et 10%. Cependant, certains tapis haut de gamme vont jusqu’à 18% d’inclinaison, ou même 40% pour les modèles destinés aux professionnels.

Prêtez également attention au système de réglage de l’inclinaison qui peut être manuel ou automatique, selon les appareils, le plus simple étant un réglage automatique.

Le système d’amortissement

Pour réduire les traumatismes articulaires, les tapis de course sont équipés d’un système d’amortissement. Si vous prévoyez une utilisation occasionnelle pour une remise en forme ou une rééducation, un amortissement souple serait parfait, alors que pour des usages réguliers ou intenses, le mieux serait de choisir un tapis avec un amortissement plus ferme qui rend la foulée plus efficace et vous donne l’impression de courir à l’extérieur.

La structure

À ce niveau la règle est bien connue : plus le tapis de course est lourd, plus il est stable et procure du plaisir et un meilleur confort d’utilisation, surtout pour des usages intensifs ou la pratique du fractionné (accélérations, décélérations).

Au cas où la surface dont vous disposez pour installer le tapis n’est pas complètement plate, il faut vous assurer de la présence de stabilisateurs qui permettent de compenser les inégalités du sol et garantissent une bonne stabilité.

De même, ces appareils étant généralement assez lourds, il est préférable d’avoir un mécanisme qui facilite le rangement de votre tapis de course. Ainsi, un tapis pliable ou avec un vérin hydraulique est moins encombrant et plus facile à ranger, surtout si vous ne disposez pas de beaucoup d’espace.

La console

C’est un mini-ordinateur de bord qui permet de contrôler les programmes d’entraînement associés au tapis de course, et d’avoir les données de votre séance (vitesse instantanée et moyenne, distance parcourue, temps de course, calories dépensées, pouls, inclinaison, etc.). Leur sophistication varie d’un modèle à un autre, certains ayant des écrans tactiles très intuitifs, et même une fonction de coaching. Le nombre de programmes, les fonctions particulières, mais aussi la lisibilité et l’ergonomie de l’écran sont autant d’éléments à inspecter lors du choix du tapis de course.

Les programmes

Pratiquement tous les tapis de course en disposent. Les programmes d’entraînement sont une réelle source de motivation. Très variés, on trouve des programmes pour travailler l’endurance, perdre du poids, garder la forme, pratiquer le fractionné, etc.

Certains tapis permettent même la création de programmes sur mesure personnalisés, tandis que d’autres peuvent prendre en compte votre pouls et ajuster la vitesse du tapis ou son inclinaison de manière à vous garder dans une zone donnée de fréquence cardiaque.

Il n’est pas nécessaire de choisir un tapis avec une grande diversité de programmes si vous avez des objectifs bien définis, d’autant plus que le nombre et le perfectionnement des options influencent le coût de l’appareil. Le mieux sera d’avoir les programmes qui répondent le plus possible à vos besoins et vous aident à atteindre vos objectifs.

Les fonctions supplémentaires

En plus des programmes, certains modèles de tapis de course peuvent offrir des options supplémentaires très intéressantes. C’est le cas des applications qui permettent de créer une réalité virtuelle, permettant de courir dans un paysage ou à partir d’un itinéraire défini sur Google Maps. D’autres proposent des modules pour télécharger des parcours et personnaliser les séances d’entraînement.

Lire la suite du guide d’achat : Les différents types de tapis de course

Retourner à la page principale du guide : Les meilleurs tapis de course en 2017